top of page

Endométriose : l’ostéopathie pour soulager les douleurs

L’endométriose est une maladie gynécologique qui touche entre 10 et 15% des femmes en âge de procréer. Elle peut causer des douleurs pelviennes très fortes : l’ostéopathie peut soulager ces douleurs parfois invalidantes.





Qu’est ce que l’endométriose ?

L'endométriose est une maladie dans laquelle le tissu similaire à la muqueuse de l'utérus (appelé endomètre) se développe en dehors de l'utérus. Ces tissus peuvent se trouver sur les organes voisins comme les ovaires, les trompes de Fallope et le péritoine.


Les symptômes de l’endométriose

Les principaux symptômes de l’endométriose sont :

  • Les douleurs pendant les règles sont le principal symptôme. L’intensité peut être variable en fonction du stade d’endométriose, mais la douleur peut résister aux antalgiques et empêcher de mener des activités quotidiennes.

  • Des règles abondantes (ou ménorragies) peuvent être présentes, avec une durée souvent plus longue que la normale. 

  • Des douleurs pendant les rapports sexuels si l’endométriose est située sur certains ligaments autour de l’utérus.

  • Irradiations dans les jambes, douleurs lombaires associées.

  • Si toutes les femmes souffrant d’endométriose ne sont pas concernées par une infertilité, mais en fonction de la localisation de la pathologie, la fertilité pourra être perturbée.

Dans les premiers temps, l’endométriose entraîne des troubles assez légers qui, au fil du temps, peuvent devenir de plus en plus intenses. 


Les traitements de l’endométriose

Les traitements sont différents d’une patiente à l’autre, selon le degré d’endométriose : il existe des traitements hormonaux (comme la prise d’une pilule progestative en continu ou la cure de ménopause artificielle) et/ou anti-inflammatoires pour soulager l’endométriose. Dans certains cas, la chirurgie peut être nécessaire pour éliminer les différents foyers d’endométriose.


Les bénéfices de l’ostéopathie sur l’endométriose

Soyons clair : l’ostéopathie ne soigne pas l’endométriose. En revanche, elle peut en diminuer les symptômes et soulager les douleurs. L’ostéopathe pourra cerner les structures les plus touchées par la maladie d’un point de vue mécanique, c’est-à-dire celles ayant perdu leurs capacités de mouvements. Cette restriction peut être source de tensions, de douleurs, d’inflammation… Son objectif est de libérer les structures osseuses, ligamentaires et musculaires, ainsi que les organes pelviens et abdominaux. Des tissus plus souples absorbent mieux les contraintes lors d’une inflammation provoquée par les règles. Avec l’ostéopathie, les douleurs sont diminuées et les patientes peuvent retrouver une qualité de vie, une mobilité et une qualité de sommeil.

5 vues
bottom of page